Publié le 9 Février 2017

Une auteur jeunesse que j'apprécie particulièrement également et voici sa dernière actualité éditoriale, la sortie d'un magnifique album "Le bois dormait".  Le livre à peine ouvert que l'on est transporté directement dans l'univers de Rebecca Dautremer... poésie, ambiance sensible et mélancolique, beauté. Nous retrouvons la finesse et la beauté des dessins de l'auteur qui nous plonge dans une ambiance à la "belle au bois dormant".

Nous entrons dans le conte en compagnie de deux personnages, qui ont été crayonné par l'auteur. Ils sont les seuls à être éveillés et se demandent ce qui se passe. Nous les suivons de page en page, se déplaçant, bougeant, observant. Tout est endormi dans ce village... du papillon au lièvre, de l'enfant à la vieille femme, des musiciennes aux boxeurs ou à la marchande de fleurs...

L'illustratrice montre à travers ses magnifiques illustrations aux couleurs chatoyantes, l'abandon, le silence, le calme... Jusqu'à ce que...

Un album grand format à observer très attentivement, des détails minutieux, des couleurs subtiles, une ambiance d'un autre temps...  Nous sommes émerveillés par l'œuvre de Rebecca Dautremer puisqu'il faut bien parler d'œuvre d'art.

Le Bois dormait, Rebecca Dautremer. Ed. Sarbacane, 2016.

Dès 5 ans.

Le Bois dormait, Rebecca Dautremer
Le Bois dormait, Rebecca Dautremer
Le Bois dormait, Rebecca Dautremer

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0

Publié le 8 Février 2017

L'artiste japonaise Ayumi Shibata nous fait découvrir ses cités de papier insolites, installées au creux d'un verre ou d'une théière transparente. A travers ses créations minutieuses, elle cherche à incarner la relation de l'homme et des environnements qu'il fabrique avec la nature, et le fragile équilibre de ce lien.

Elle utilise le papier comme matière première, à la fois parce qu'il est simple d'utilisation et parce qu'il est parce qu'il est symboliquement chargé. En effet, « kami », en japonais, signifie « papier », mais aussi « divinité » et « esprit ». La religion shinto considère le papier blanc comme sacré, d'autant plus que les « kami » vivent tout autour de nous, dans les arbres, le sol, les pierres, les objets manufacturés et même dans nos corps...

Pour découvrir les oeuvres de Ayumi Shibata, n'hésitez pas à vous rendre sur son site : http://www.ayumishibata.com/

Source : ActuaLitté

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Expo & Musée

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2017

Encore un album merveilleusement bien réussi pour Ilya Green !

Oui, vous ne l'avez pas oublié, j'aime beaucoup cette illustratrice et elle nous sort encore un album tout en beauté et en poésie, autour d'un thème plutôt sombre qu'est la mort.

L'album raconte la relation d'une petite fille avec sa maman (à priori l'histoire de notre auteur). Tout est beau, coloré, sensible. Les illustrations sont douces, pleines de couleurs, on ressent la douceur de vivre et on admire une belle relation. Mais un jour la mère disparait, et les couleurs s'assombrissent, la vie devient plus sombre et les dessins changent... La petite fille va renaître petit à petit, en partant pour un long voyage où elle fera des rencontres. La maman se symbolise en arbre et continue d'exister avec elle.

On traverse l'album avec douceur et poésie, mais on sent la tristesse qui traverse l'histoire. Les illustrations sont toujours aussi magnifiques, entre papiers découpés, coloriés, crayons... l'univers d'Illya Green est bien présent. On traverse les couleurs, les saisons, au travers des émotions ressenties par l'enfant. Un joli voyage qui se terminera bien.

Une thématique importante à aborder avec les enfants, celle de la perte d'un être cher. Un album a lire à voix haute de préférence.  

Tout autour, Ilya Green, Ed. Didier Jeunesse, 2017.

Tout autour, Ilya Green
Tout autour, Ilya Green
Tout autour, Ilya Green

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2017

Un album qui aborde la question des tatouages et qui a très rarement abordée, surtout en littérature jeunesse. L'album est vraiment tendre. On suit un petit garçon, "p'tit bonhomme", qui est curieux et veut en savoir plus sur chaque tatouage se trouvant sur le corps de son papa. Chaque tatouage raconte une histoire, un épisode de vie, que la papa a plaisir à raconter : un dragon, souvenir d'un livre d'enfant, un manège, souvenir du jour où il a embrassé une jolie fille, mais le tatouage le plus important raconte le meilleur souvenir... à vous de le découvrir.

J'ai trouvé cet album vraiment tendre et délicat, une petite bulle de poésie, des illustrations soignées, riches de couleurs et de détails. On aborde ainsi avec simplicité et sincérité une thématique rarement évoquée, et qui permet de changer le regard sur les tatouages.

Tu me racontes tes tatouages ? Alison McGhee, Elise Wheeler, Ed. Rue du monde, 2016.

A partir de 4 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2017

Et c'est reparti pour le Challenge "Je lis aussi des albums 2017", lancé par Hérisson sur son blog Délivrer des livres. L'année dernière, je m'étais lancée sur une critique de 60 albums, mais étant arrivée en cours d'année et ayant dû faire face à des changements au cours de l'année, j'ai eu du mal à suivre. J'ai donc critiqué 43 albums, dont vous trouverez ici la sélection de ceux que j'ai préféré.

challenge albums 2017

Je pars cette année sur la catégorie Rose : lire 40 albums.

Chaque mois, nous devons écrire une critique sur un thème spécifique. Ceux de 2017 sont les suivants : 

Janvier : Habitat

Février : Livre numérique

Mars : modernité de l’archétype féminin
– journée de la femme –

Avril : Japon
– à ne pas manquer : le mois japonnais de Hilde & Lou –

Mai : Album sans texte

Juin : Musique
– fête de la musique –

Juillet : Enquête

Août : Océan / Mer

Septembre : Amérindiens

Octobre : Légende
– et le Challenge Halloween ! –

Novembre : Science Fiction

Décembre : Nos coups de coeur 2017

 

En plus, nous avons la possibilité de participer aux tableaux collaboratifs Pinterest. L'année dernière, j'ai voulu y participer mais je crois que mon compte n'a jamais été rajouté. J'espère que cette année, ça marchera car je suis une grande utilisatrice de Pinterest.

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0

Publié le 9 Janvier 2017

Le challenge "Je lis aussi des albums 2016", c'est terminé !

Voici venu le temps du bilan... je m'étais engagée sur 60 albums pour 2016, mais ayant commencé le challenge un mois après le départ, ainsi qu'un changement de travail et un déménagement... il m'a été difficile de respecter les délais...

J'ai donc atteint le score de 43 albums lus et critiqués, que vous pouvez retrouver sur ce blog.

Voici donc un petit article pour vous parler des albums que je sors du lot, pour chacun une raison particulière :

 

http://delivrer-des-livres.fr/challenge-lis-albums-2016/

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2016

L'art et l'imagination de l'enfant de faire passer l'ordinaire par l'extraordinaire.

Nous suivons les pensées d'une petite fille qui nous explique les différents pouvoirs dont elle est dotée. Elle a une imagination débordante et nous découvrons au travers des illustrations la réalité de ces superPouvoirs... En fait, on pourrait croire que son papa la fait voltiger, mais non, il s'agit de son premier pouvoir : elle vole ! On pourrait se dire qu'elle est gourmande, mais pas du tout, elle a pour don de faire disparaitre les gâteaux... à sa manière !

Lorsqu'un bobo arrive par contre, on retrouve la petite fille comme les autres. Heureusement que maman est là. Aurait-elle des superPouvoirs elle aussi ?

Les illustrations d'un ton sépia font ressortir les traits noir des dessins. Un album rempli d'humour montrant le monde très imagé que sont font parfois les enfants. Très tendre.

Le jour où j'ai perdu mes superPouvoirs, Michaël Escoffier, Kris di Giacomo
Le jour où j'ai perdu mes superPouvoirs, Michaël Escoffier, Kris di Giacomo

Voir les commentaires

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0