Découverte de Montpellier

Publié le 23 Octobre 2015

Le week-end dernier fut l'occasion de découvrir la ville de Montpellier.

Découvrez ci-dessous 3 photos représentant la place de la Comédie, appelée autrefois la place de l’œuf, car "faire l’œuf" signifiait parader et c'est ce que l'on faisait sur cette place. On l'appelle aussi comme cela car elle est tout simplement de forme ovale. Sur cette place, on découvre la fontaine des Trois Grâces, déesses emblématiques de la ville, sculptées par Étienne Dantoine au XVIIIe siècle. Elles se nomment Aglaé, Euphrosine et Thalie.

Cette place, borde le centre historique, appelé l’Écusson pour sa forme... d'écusson.

Ici, la place de la Comédie dans la journée et en soirée
Ici, la place de la Comédie dans la journée et en soirée
Ici, la place de la Comédie dans la journée et en soirée
Ici, la place de la Comédie dans la journée et en soirée

Ici, la place de la Comédie dans la journée et en soirée

En se baladant dans Montpellier, on découvre aussi de belles façades peintes et d'autres choses aussi.

Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier

La belle cathédrale Saint-Pierre.

Devenue Cathédrale en 1536 lorsque l'archevêché de Maguelone a été transféré à Montpellier, Saint-Pierre était à l'origine la chapelle du monastère bénédictin de Saint-Benoît.

Exemple représentatif du gothique méridional, c'est la seule église médiévale de l'Ecusson ayant survécu aux guerres de religions.

Sa façade nous fait vraiment penser à une forteresse médiévale avec ses deux tours surplombées par un porche imposant.

Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier

Puis, découverte du carré Sainte-Anne, église désacralisée qui accueille des expositions d'art contemporain.

 

 

En ce moment, JonOne expose ses toiles : JonOne est un personnage de roman. Né de parents dominicains ayant fui le régime de Trujillo, John Andrew Perello est né en 1963 dans le quartier de Harlem, à New-York. « La force de la rue emportait tout. La rue m'excitait. » Adolescent, il est marqué par l'image fulgurante du métro tagué roulant à pleine vitesse, une traînée étincelante de lumière et de couleurs vives, un appel à la fuite et à la liberté, l'intuition, déjà, d'une beauté inattendue du monde qui peut surgir en tout lieu et en chaque instant. Le jeune graffeur, qui couvre la ville sans limites de son nom, se distingue vite des autres artistes urbains new-yorkais. La figure, comme moyen d'expression, de révolte ou d'ironie, est balayée par l'exploration des possibilités de la couleur, son mouvement, sa générosité sensuelle, sa fraîcheur, l'éblouissement qu'elle peut provoquer entre hallucination et plaisir charnel. Quelques décennies plus tard, ces obsessions premières n'ont pas quitté le travail de JonOne et définissent encore sa singularité. Et puis, en 1987, le choix de la France qui devrait nous emplir de fierté. Les expositions dans les galeries qui s'enchainent, dans notre pays, dans le monde entier. Succès auprès du public, le plus jeune notamment, celui qui peine à pousser la porte de nos musées, succès auprès des médias, la Fondation Abbé Pierre, le Thalys, la bouteille de Perrier, bientôt un timbre, une toile intitulée «Liberté, Egalité, Fraternité» qui entre à l'Assemblée Nationale dans le Salon des Mariannes, la Légion d'Honneur, bref l'american dream en version française.

Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier

Puis, grâce à l'Office de tourisme, nous avons pu suivre une visite très intéressante du Montpellier insolite, ce fut d'ailleurs pour découvrir le Mikvé principalement (visitable qu'avec l'OT) que nous y avons pris part.

Situé au cœur de ce qui fut le quartier juif, ce Mikvé (bain rituel de purification dans la religion juive) compte parmi les plus anciens et les mieux conservés d’Europe. Il a été découvert depuis peu, grâce à un antiquaire qui se plaignait du taux d'humidité dans sa cave. des analyses ont été faites et le Mikvé découvert !

Le mikvé offre des caractéristiques romanes significatives : une baie géminée à colonnette au chapiteau à décor végétal relie le déshabilloir et le bain, alimenté par une nappe d'eau souterraine.

On peut aussi y admirer de magnifiques voûtes en plein cintre. La synagogue et les salles attenantes, de même époque, de cet ensemble unique en Europe sont en cours de restauration.

Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier

Le musée Fabre est créé à la suite d'une proposition en 1824 du baron François-Xavier FABRE (1766-1837), peintre et collectionneur, de faire don à la ville de ses collections, à condition qu’elles soient à l'origine d’un musée.

Le musée a réouvert ses portes en 2007 après quatre années de travaux ayant permis de repenser, restaurer et agrandir ses espaces.


Désormais, un parcours naturel et cohérent permet de traverser les espaces du collège des Jésuites datant du XVIIème siècle en passant par le Musée Fabre installé en 1828 dans l'hôtel particulier de Massillian ; ce dernier connaît alors d'importantes transformations telle la spectaculaire galerie des Griffons, restaurée et restituée dans son volume initial.

Et voici quelques photographies qui résultent de la balade réalisée avec l'OT.

Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier
Découverte de Montpellier

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Voyage & Découverte

Repost 0
Commenter cet article