En attendant Bojanglès, Olivier Bourdeaut

Publié le 9 Juin 2016

Me revoilà après quelques semaines d'absence et j'ai du travail car je n'ai pas cessé de lire !

Voici la critique du roman qui a tant de succès en ce moment ! Et j'ai voulu me faire une opinion moi aussi pour comprendre pourquoi ce  premier roman plait autant !

Petit résumé de cette histoire fantasque d'abord : Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr. Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son n
om.

 

J'ai très vite lu ce roman, 3h de train (légèrement entrecoupées) et hop c'était lu !

Tout au long de cette lecture, je pourrais dire que j'ai été amusé... j'ai beaucoup souri... rigolé aussi, haussé les sourcils et je les même parfois froncés. Nous découvrons un couple hors du commun au travers du regard du fils. Quelques chapitres nous font entendre la voix du père, qui nous explique comment il a rencontré cette jeune femme qui devient ensuite sa femme et comment il a réussi à affronter les difficultés de la vie. J'ai trouvé intéressant d'avoir ces deux points de vues.

Ensuite, En attendant Bojangles, est une véritable histoire d'amour. Les premiers adjectifs qui me viennent quand je pense à cette lecture, ce sont : déjantée; folie, hystérie, inconscience, bonheur de vivre...Je trouve que la phrase la plus juste est celle-ci : (...) cette fable pétillante comme une flûte de champagne (...). Et c'est tellement vrai ! Chaque jour est une fête dans ce roman, on assiste à une vie fantasque, où la contrainte n'existe pas... et le petit garçon qui nous raconte cette histoire vit dans ce monde déluré et cela ne gène personne.

Ses parents dansent nuit et jour, boivent des cocktails colorés, des amis étonnants les entourent, comme "l'ordure", une grue appelée "Madmoiselle" fait partie intégrante de cette vie et lorsque l'on commence à s'ennuyer, quoi de mieux que d'aller acheter un château en Espagne !

Malheureusement, cette vie ne pourra pas durer éternellement de cette manière... des événements vont vite rattraper cette belle petite famille... mais quoi qu'il se passe, notre couple et ce petit garçon sont prêt à tout pour être heureux et s'inventer pleins d'histoire pour rendre la vie plus agréable...

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article