La variante chilienne, de Pierre Raufast

Publié le 28 Juin 2016

Si vous ne connaissez pas Pierre Raufast, c’est un auteur à découvrir !

Son premier roman, la fractale des raviolis, a toujours beaucoup de succès auprès des personnes qui l’ont lu, il s'agit d'ailleurs de son premier roman. J’ai donc découvert son deuxième, que j’ai dévoré !

Pierre Raufast n’est pas écrivain de métier puisqu’il est ingénieur diplômé de l'Ecole des Mines de Nancy. Il vit et travaille à Clermont-Ferrand. Il a écrit des livres sur le management en entreprise et s’est ensuite lancé dans l’écriture de son premier roman.

La variante chilienne nous raconte l’histoire d’un homme qui rangeait ses souvenirs dans des bocaux.
Chaque caillou qu’il y dépose correspond à un événement de sa vie. Deux vacanciers, réfugiés pour l’été au fond d’une vallée, le rencontrent par hasard. Rapidement des liens d’amitiés se tissent au fur et à mesure que Florin puise ses petits cailloux dans les bocaux. À Margaux, l’adolescente éprise de poésie et à Pascal le professeur revenu de tout, il raconte. L’histoire du village noyé de pluie pendant des années, celle du potier qui voulait retrouver la voix de Clovis dans un vase, celle de la piscine transformée en potager ou encore des pieds nickelés qui se servaient d’un cimetière pour trafique.

Ce roman, qui superpose plusieurs petites histoires de la vie de Florin, de Pascal et de Margaux est un enchantement ! On partage tous ces souvenirs avec ces trois personnages et on les voit avancer au contact des uns et des autres. Entre le début des vacances, et la fin, chacun a fait un bout de chemin et se sont entraidés à leur manière. Margaux a pris une décision et à régler ses problèmes, notamment sa culpabilité et les non-dits avec son père ; Pascal a pu aider Margaux et partager des moments profonds avec Florin, partager aussi une partie de son histoire personnelle ; quant à Florin, ses souvenirs ont fini par s’éparpiller mais pour mieux se retrouver lui-même.

Nous partageons un moment très agréable avec ces trois personnes. Les histoires racontées sont parfois rocambolesques, cocasses, drôles, attachantes mais parfois aussi dures, perturbantes, immorales… mais elles sont merveilleusement bien racontées, par Florin notamment. à Un village où il pleut sans discontinuer pendant plusieurs années, le soleil devenant une légende ; des joueurs de cartes ; un valet de cœur ; un diamant maltraité.

Mais n’oublions pas que ce roman nous parle aussi et surtout de la nature humaine, de la mémoire et des émotions, du poids des souvenirs et du passé dont il faut parfois savoir se libérer pour vivre l’instant présent.

Vois-tu, les hommes sont comme le vin rouge, ils se bonifient en vieillissant.

- Avec tout ça, le choix devient impossible, non ?
Florin me regarda, placide.
-Le choix ! Vivre, c'est choisir.

La vie est une question de choix.

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article

laure 05/08/2016 11:37

oui j'ai bien aimé.....on se laisse embarquer.....bien mieux que " la fractale des raviolis"....mais ce n'est que mon avis....

Pierre 29/06/2016 16:42

Merci la fée pour ta très jolie chronique.
:-D

La fée Culturelle 29/06/2016 16:53

Merci beaucoup ! Pierre comme Pierre Raufast ? Si c'est le cas, j'ai beaucoup aimé ce roman, comme l'indique ma chronique ! D'ailleurs, je travaille en mediatheque et je pense que mes collègues seraient ravis de vous rencontrez si jamais vous faites des interventions...