Trente-six chandelles de Marie-Sabine Roger

Publié le 17 Juin 2016

 

J'ai lu ce roman il y a quelques semaines déjà et je me souviens qu'il était sur ma liste depuis un bon moment déjà. Je me suis décidée quand j'ai vu que Marie-Sabine Roger sortait un nouveau roman et ce fût donc l'occasion de découvrir cette auteur !

Au départ, c'était l'histoire plutôt loufoque qui m'avait plu et j'avoue que la couverture a aussi joué... Pour en savoir plus, voici un petit résumé : "Allongé dans son lit en costume de deuil, ce 15 février, à l'heure de son anniversaire, Mortimer Decime attend sagement la mort car, depuis son arrière-grand-père, tous les hommes de sa famille sont décédés à onze heures du matin, le jour de leurs 36 ans. La poisse serait-elle héréditaire, comme les oreilles décollées ? Y a-t-il un gène de la scoumoune ? Un chromosome du manque de pot ? Que faire de sa vie, quand le chemin semble tout tracé à cause d'une malédiction familiale ? Entre la saga tragique et hilarante des Decime, quelques personnages singuliers et attendrissants, une crêperie ambulante et une fille qui pleure sur un banc, on suit Mortimer finalement résigné au pire.
Mais qui sait si le Destin et l'Amour, qui n'en sont pas à une blague près, en ont réellement terminé avec lui ?
"

En commençant le livre, je me suis d'abord rendue compte que je pensais que le personnage principal était une femme (j'avais lu le résumé il y a un bout de temps), la couverture me l'avais fait croire en tout cas ! Ce n'est pas grave, j'ai avancé dans l'histoire tout de même. Mortimer Decime m'a plutôt amusée... sa personnalité et les amis qui l'entoure notamment le couple composé de la farfelue Paquita et de son amour de toujours, Nassardine. Ces deux là forment un couple hors du commun et sont vraiment attachants ! Ils vont vraiment accompagner le pauvre Mortimer dans son épreuve et son périple. Ils se comportent comme de véritables parents.On y croise aussi Jasmine, aussi farfelue et rigolote, qui croque la vie à pleine dent et qui décide de suivre ses rêves et ses envies, et elle a bien raison !

Après, j'ai peut-être eu un peu de mal à rentrer dedans au départ, je trouvais que l'écriture manquait un peu d'entrain et de dynamisme, mais ça reste tout à fait personnel. Tout au long du livre, on a surtout envie d'être face à Mortimer et de le secouer et de lui crier "VIS !!!"

Ce roman est une belle leçon de vie, de belles émotions en ressortent et cela nous fait aussi réflechir sur le sens de la vie, l'hérédité. Nous nous disons aussi, qu'au fond, nous sommes tous maitre de notre propre vie. Arrêtons-nous de nous mettre des barrières et vivons !

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article