La terre qui penche - Carole Martinez

Publié le 21 Octobre 2016

 

Un nouveau roman de Carole Martinez...

J'avais beaucoup aimé Coeur cousu (2011) et j'ai voulu découvrir son dernier. Carole Martinez a également écrit Du domaine des Murmures qui lui avait valu le prix Goncourt des lycéens, il  est d'ailleurs également sur ma liste depuis quelques temps...

La terre qui penche, raconte l'histoire d'une petite fille, Blanche, qui est morte à l'âge de 12 ans en 1361. Le roman est découpé en différents chapitres où alternent la voix de la petite fille qui s'adresse à nous, et "la vieille âme" de Blanche, qui essaye de comprendre ce qui lui est arrivé.

Il faut tout de même être accroché pour lire l'histoire de Carole Martinez, car ce n'est pas de la lecture facile.

L'ambiance y est particulière, une sorte de conte "à la Brocéliande", avec des esprits de fées, une rivières avec une âme, des sortilèges et maléfices... Une ambiance dans laquelle il faut rentrer mais qui n'est pas pour me déplaire. Tout ça, sur fond d'époque médiévale avec ses pendaisons, ses maladies et autres fléaux, sans compter la brutalité et la mauvaise part laissée aux femmes... Mais ça reflète tout à fait l'ambiance d'une époque et ses mœurs.

Au départ, j'ai eu du mal à rentrer dans le roman. J'ai trouvé l'histoire plutôt saccadée et j'avais des difficultés à m'y retrouver. Mais j'ai continué bien sûr, car il s'agit tout de même de Carole Martinez ! Puis, j'avais lu Coeur cousu et je connaissais déjà un peu son style et sa signature... J'ai donc fini par dépasser mes premières impressions et j'ai suivi l'histoire de la petite Blanche avec curiosité... Je voulais savoir ce qui lui était arrivé puisque nous savons dès le début, qu'elle va mourir...

Petite précision, le texte contient beaucoup de chansons et comptines et rythme les mots et les actions des personnages, c'est plutôt agréable à découvrir.

En somme, une ode à l'enfance et à l'imagination, un monde rempli de contes et de légendes... Surtout, la découverte d'un monde adulte, plutôt noir, mais qui révèle aussi de belles surprises.

La terre qui penche, Carole Martinez, Ed. Gallimard, 2015.

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article