Le jour où le bus est reparti sans elle de Beka et Marko

Publié le 6 Octobre 2016

Cette nouvelle bande dessinée, dont la couverture m'a tout de suite attirée, tant par le dessin, que par le titre peu optimiste, raconte l'histoire de Clémentine qui cherche un sens à sa vie. Parisienne d'un vingtaine d'année, elle essaye de se recentrer sur elle même en s'inscrivant à un cours de yoga. Elle a donc accepté de se rendre à un week-end de méditation avec son groupe. Dès le départ, j'ai trouvé le professeur horripilant, utilisant des termes bien trop "bobos" (« Le but [du séminaire] est de reconnecter notre moi profond aux énergies du monde ») et je me suis demandée dans quelle histoire nous allions être embarqués... Car si la BD suit ce groupe tout du long et que l'on doit supporter le discours stéréotypé du prof de yoga .. je ne suis pas sûre que je serais allée au bout.

Mais pas du tout ! Puisque le groupe, censé être solidaire et présent les uns pour les autres, réussit à oublier notre pauvre Clémentine sur le chemin... Heureusement, la jeune fille n'est pas seule puisqu'elle a été "abandonné" sur les lieux d'une petite boutique bio, que tient Antoine. Ce dernier, un homme plutôt taquin et philosophe, va lui proposer de rester, car peu de voitures passent dans le coin pour la ramener... Clémentine, non sans appréhension va accepter. Son séjour sera ponctué de rencontres, d'histoire zen et de retour sur soi.

Une bande dessinée très agréable à lire, qui permet de réfléchir sur le sens de la vie et se recentrer sur les plaisirs simples qui nous entourent. Quelques stéréotypes mais j'ai apprécié cette découverte. Les dessins sont en accord total avec l'esprit de l'album. Une lecture qui fait du bien, avec laquelle on se sent bien et qui revigore !

 

Le jour où le bus est reparti sans elle, de Beka, Marko, Edition Bamboo, août 2016.

 

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article