La servante écarlate, Margaret Atwood

Publié le 23 Août 2017

 

Je connaissais de cet auteur "Maddaddam", qui est sorti en 2014 mais j'avoue ne jamais avoir entendu parler de "la servante écarlate" avant la lecture de l'article d'Emma Watson annonçant qu'elle en aurait caché 100 exemplaires à Paris. Opération intéressante dans le cadre des Book Fairies (mouvement qui propose de cacher des livres dans des lieux publics pour qu'une personne les trouve,  les listes avant de les déposer à son tour dans l'espace public). Ressemblant de loin à nos "pass livres" français.

Je découvre donc la "servante écarlate", lorsque l'on me propose de découvrir une nouvelle série "the handmaid's tale". Je regarde plusieurs épisodes avant de voir dans le générique "d'après le roman de Margaret Atwood". Bien sûr, en tant que bibliothécaire, ça fait "clic" et me voilà à la recherche du roman qui a inspiré cette série, qui est par ailleurs, vraiment bien faite.

Je dévore donc cette dystopie cet été. Et me voici obligée de vous en parler, afin de vous influencer dans votre choix de lire, ou non, ce roman. Roman, dont on commence déjà à beaucoup parler aujourd'hui. Alors n'hésitez pas, lisez-le ! car ça vaut le coup et ça fait rudement réfléchir sur la place des femmes dans la société.

Ouvrage qui date de 1985 et qui n'a jamais été autant d'actualité. D'ailleurs, l'ouvrage est devenue symbole de résistance dans le cadre de la politique Trump.

Petit résumé : dans l'univers dystopique de La Servante écarlate, les femmes n'ont plus de compte en banque, sont privées de prénom et portent un uniforme : une longue cape rouge et une cornette blanche. Et comme le taux de natalité est très bas – la pollution et les déchets toxiques ont fait des ravages –, une coalition religieuse contraint les rares femmes fertiles à porter des enfants.

A découvrir !

La servante écarlate, Margaret AtwoodLa servante écarlate, Margaret Atwood

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article

Daniel 24/08/2017 15:07

J'ai lu le livre aussi pendant l'été pour voir de quoi ça causait et pourquoi on en causait. Eh bien, j'ai été stupéfait du coté très actuel de ce livre de 1985 aussi important à mon avis que le Meilleur des Mondes d'Huxley. A conseiller à tous.

La fée Culturelle 24/08/2017 15:26

Tout à fait d'accord avec toi Daniel, il y a beaucoup de groupes qui utilisent le roman de Atwood pour lutter pour les droits des femmes mais aussi dans le cadre de la politique Trump. J'ai l'impression que cette dystopie pourrait dangereusement devenir réelle... ça fait réfléchir. Surtout quand on entend parler de la difficulté aujourd'hui d'avoir des enfants.