La différence invisible, Julie Dachez et Mademoiselle Caroline

Publié le 2 Mai 2017

Une bande dessinée à lire de toute urgence ! Elle traite du syndrome d'Asperger et retrace l'histoire de Julie Dachez, l'auteur, qui a été diagnostiquée aspie à 27 ans. Cette bande dessinée nait grâce à la rencontre entre l'auteur et l'illustratrice Mademoiselle Caroline, qui, selon a moi a vraiment bien su retranscrire l'histoire de Julie Dachez à travers ses dessins.

En ouvrant cette bande dessinée, nous découvrons Marguerite, 27 ans, qui en apparence est absolument comme tout le monde. Jolie, vive et intelligente, elle travaille dans une grande entreprise et a un compagnon. Rien d'anormal en réalité. Mais pourtant, Marguerite n'est pas comme tout le monde, elle ne réagit pas de la même manière mais elle ne sait pas pourquoi. Hypersensible aux bruits et aux odeurs,  perdue dans les open-space et les soirées, agressée par la lumière, Marguerite essaye de survivre en établissant des rituels dans sa vie, en se cramponnant à la routine. Il est difficile pour elle d'avoir une vie sociale, et l'imprévue la panique totalement. Elle ne se sent bien que chez elle, qu'en pyjama et avec ses chats. Elle essaye de comprendre ce qu'elle a en allant voir des médecins, mais à part la mettre dans la catégorie "dépression", elle n'a pas d'explications... Petit à petit, elle va mener ses propres recherches et va être aiguillée vers une forme d'autisme légère : le syndrome d'Asperger.

Cette bande dessinée permet vraiment d'aborder ce syndrome  méconnu du grand public et donne des explications concrètes à qui se poserait des questions. Julie Dachez ballait également pas mal de clichés autour de ce trouble méconnu et mal diagnostiqué.

Par ailleurs, une belle préface de Carole Tardif (professeure de psychologie du développement typique et atypique et par le Dr Bruno Gepner (pédopsychiatre et président de la Fédération Autisme Vie Entière) se trouve au début du livre et permet d'introduire le sujet.

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article