Pietra viva de Leonor de Recondo

Publié le 4 Novembre 2015

Pietra viva de Leonor de Recondo

Michelangelo, en ce printemps 1505, quitte Rome bouleversé. Il vient de découvrir le corps d’Andrea sans vie, le jeune moine dont la beauté lumineuse le fascinait. Il part choisir à Carrare les marbres du tombeau que le pape Jules II lui a commandé. Pendant six mois, cet artiste de trente ans déjà, à qui sa pietà a valu gloire et renommée, va vivre au rythme de la carrière, sélectionnant les meilleurs blocs, les négociant, organisant leur transport. Sa capacité à discerner la moindre veine dans la montagne a tôt fait de lui gagner la confiance des tailleurs de pierre.


Lors de ses soirées solitaires à l’auberge, avec pour seule compagnie le petit livre de Pétrarque que lui a offert Lorenzo de Medici et la bible d’Andrea, il ne cesse d’interroger le mystère de la mort du moine, tout à son désir impétueux de capturer dans la pierre sa beauté terrestre.
Au fil des jours, le sculpteur arrogant et tourmenté, que rien ne doit détourner de son œuvre, se laisse pourtant approcher : par ses compagnons les carriers, par la folie douce de Cavallino, mais aussi par Michele, un enfant de six ans dont la mère vient de mourir. La naïveté et l’affection du petit garçon feront resurgir les souvenirs les plus enfouis de Michelangelo.
Parce qu’enfin il s’abandonne à ses émotions, son séjour à Carrare, au cœur d’une nature exubérante, va marquer une transformation profonde dans son œuvre. Il retrouvera désormais ceux qu’il a aimés dans la matière vive du mar
bre.

Un très beau petit roman, qui se lit très bien et très rapidement. Un roman très poétique et bouleversant sur la beauté, les sentiments profonds, les relations aux autres, la bonté et l'humanité...Il ne s'agit pas d'un roman historique, comme l'on pourrait penser. Nous suivons Michel-Angelo dans ses choix de pierre pour réaliser la commande de Jules II, mais nous assistons plutôt à sa vie intérieure, où il nous dévoile son âme, ses pensées, ses sentiments depuis longtemps enfouis...

Leonor de Recondo nous raconte ce chapitre la vie de l'artiste avec simplicité, grâce et pureté.

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Lecture

Repost 0
Commenter cet article