Festival photo La Gacilly

Publié le 6 Juillet 2016

                                       

 

Depuis 13 ans, le Festival Photo La Gacilly expose une photographie éthique, humaniste et de sens, fondée sur les rapports entre l'homme et son environnement. Il rassemble les talents et croise les regards de photographes venant du monde de l'art et du photojournalisme.

Ce festival aura déjà réuni près de 3,3 millions de visiteurs et exposés plus de 300 photographes internationaux.

Cette 13e édition se tient du 4 juin au 30 septembre 2016 et présente la photographie japonaise, trop souvent méconnue. Le festival a aussi pour vocation de sensibiliser aux enjeux environnementaux. En résonance avec la COP21, il met ainsi l'accent sur le thème des océans.

Le festival est installé, le temps d'un été, dans le village de La Gacilly, célèbre village connu car il a vu naitre Yves Rocher, le fondateur des fameux magasins. Ainsi, les jardins, les venelles et les murs des habitations se transforment en galeries photographiques dédiées à l'art passant.

Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly

La photographie japonaise :

Le Japon est à l’honneur. En plus des nombreux photographes nippons exposés, le Musée Guimet, spécialiste des civilisations asiatiques, et le Musée de l’Université de Tokyo ont ouvert pour l’occasion leurs archives.

Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...
Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...

Découverte du labyrinthe végétal avec comme artistes : Kirro, Yoshinori Mizutani, Lucille Reyboz, Motoki...

Les océans :

Les océans sont l’autre grande thématique de cette saison 2016. Pêche industrielle, pollution, dérèglement climatique, risques de disparition d’états insulaires, fonte des glaces, extinction des espèces, travailleurs de la mer, crise des migrants… sont quelques-uns des sujets abordés. Un hommage est rendu à la Dame de la mer, Anita Conti, écrivain, photographe et première femme océanographe.

 

Photo 6 et 7 : Daesung Lee

Les rivages de la petite île de Ghoramara, située à l’orée du delta du Gange, dans le golfe du Bengale, en Inde, disparaissent un peu plus chaque année suite au réchauffement climatique et à l’élévation du niveau de la mer. Ces trente dernières années, 50% de son territoire ont été grignotés. Selon des experts, Ghoramara sera complètement submergée d’ici vingt-cinq ans. Deux tiers de la population ont dû quitter l’île, ne bénéficiant d’aucune aide financière, le photographe en rendant hommage à ces habitants espère que ces images entraîneront une prise de conscience sur les effets ravageurs du réchauffement.

Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes
Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes
Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes
Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes
Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes
Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes
Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes

Avec des artistes comme : Baesung Lee, Paul Nicklen, Olivier Jobard et Pierre Gleizes

Les enjeux environnementaux :

Toujours soucieux de nous présenter une «photo de qualité et humaniste», les artistes, photojournalistes et amateurs, nous invitent à réfléchir aux grands enjeux planétaires. A prendre conscience de l’urgence de poser cette question: que voulons-nous laisser comme planète aux générations futures.

 

Photo 1 et 2 : Kazuma Obara

Dès le lendemain de la catastrophe du 11 mars 2011 (un séisme et un tsunami dévastent la côte Pacifique du Japon), le photographe démissionne de son travail pour se rendre sur les lieux du drame. Comme nombre de photographes, il réalise au début des centaines de clichés des décombres. Mais très vite il s’intéresse au sort des travailleurs de l’usine de Fukushima Daiichi dont le gouvernement censure les témoignages. Son travail s’oriente sur ces victimes silencieuses, cachées. Comment vivre après une telle tragédie sur des terres meurtries ?

Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly
Festival photo La Gacilly

Rédigé par La fée Culturelle

Publié dans #Expo & Musée

Repost 0
Commenter cet article

Daniel 07/07/2016 08:12

Merci pour le reportage ! Ça semble très bien. Perso, je vais souvent à celui de Deauville en novembre.
A noter que je ne mettrais pas mon copyright sur les photos des autres ;-)